Trophies

Impression PLA, rails d'aluminium, GIFs, fichiers 3D
2015

La série Trophies d’Alix Desaubliaux se présente, elle, tel un référencement des formes et des couleurs disponibles dans la palette numérique. Chaque jour une nouvelle version est proposée sur le site, toutes sont téléchargeables et imprimables en 3D. Icônes glorieuses des jeux vidéo, ces trophées ne semblent devoir leur présence qu’à la recherche graphique qui en détermine la configuration. Comme une quête sans sens, ces collections mobilisent un imaginaire de l’ornement et de la gratification, dont la typographie résulte d’un épuisement des possibles, et dont les limites ne sont perceptibles que dans le passage à leur impression 3D. Soudain le réel se fait plus pauvre, plus artificiel, plus plat, malgré les reliefs, plus néfaste aussi, dans la plastification généralisée qu’ils augurent. Si bien que ce n’est tant la récompense que son illusion qui s’offre jour après jour.
Texte de Marion Zillio

Si la première série Trophies, initiée en 2015, exploite la liberté de forme permise par l’outil de conception 3D, cette deuxième série se heurte, elle, au contraintes liées à la matérialisation. L’impression 3D ancre les sculptures au sein de l’univers matériel avant même qu’elle ne l’atteigne et ce trophée coloré et défini par l’artiste peut revêtir de nouvelles formes avec l’appropriation de l’utilisateur: utilisation de support, matériau d’impression, arrivée de “glitchs” lors du processus (certaines formes sont conçues afin que les erreurs de la machine ajoutent une dimension aléatoire à certains détails de la sculpture).
Texte de Franck Balland

Chaque année, une nouvelle version du projet Trophées est mise en place et décline de plus en plus l’idée de l’objet gratifiant, épuisant formes et matières jusqu’à devenir abstrait, jusqu’à devenir une pure recherche formelle émancipée de l’idée d’origine, explorant les potentiels de la matérialisation et son influence sur la topologie des objets créés.


lien Vidéo